Nouvelle installation pour PC 96 m², construction 2000.

Répondre
Thierry34220
Actif
Actif
Messages : 23
Enregistré le : mar. mars 03, 2015 9:03 pm
Localisation : Riols (Hérault)

Nouvelle installation pour PC 96 m², construction 2000.

Message par Thierry34220 »

Bonjour à tous

Je me permets de solliciter vos avis pour le choix d’une PAC air-eau à installer en remplacement d’une chaudière électrique alimentant un plancher chauffant hydraulique de 96 m².

Occupée par ma mère âgée de 92 ans (chauffée à 22°C), la construction est de 2000 (G 0,95 ou 1). Le RC de 96 m² est un rectangle (12x8) avec garage, cellier et atelier accolés sur face Nord-Ouest, les ouvertures (PVC vitrés en 4/12/4) sont Sud-Ouest et Nord-Est.

Situation géographique : limite Loir & Cher / Loiret, température de base -7°C (cette année, minimales sous 3°C pendant 30 jours cumulés, le plus froid, -5°C)

L’étage : combles aménagés en 2 grandes chambres + SB + WC + petit palier. L’espace restant sur la partie habitable a été par la suite également aménagé (pour le moment débarras).

Isolation sous toiture = 22 cm de laine de verre. Ces pièces équipées de panneaux rayonnants, rarement occupées donc quasiment jamais chauffées constituent un « tampon » au dessus de la totalité de la partie chauffée du RC. Cela ne descend jamais sous 16°. Volume = environ 150 m³.

Bilans thermiques simplifiés : plusieurs simulations en faisant varier surfaces (pour tenir compte de l’étage qui consomme peut-être quelques calories du RC) et T° intérieure (22 ou 23°) : le max de déperditions est de moins de 8 kW mais celles-ci sont souvent inférieures à 7°C.

Cet hiver, aux moments les plus froids, la chaudière électrique (bridée à 7,2 kW), pilotée par thermostat d’ambiance Danfoss (consigne 22°), chauffant l’eau à moins de 40°C (à 8m du collecteur, donc départ dans les boucles à 32 ou 33° max avec chute de 4 ou 5°), faisait des cycles de chauffe (on/off) de 3h/1h30 ou parfois 4h/2h.

Désolé pour la longueur mais … il faut bien dimensionner, ni trop, ni trop peu.

Dans un premier temps, j’envisageais une 8 kW (avec une préférence pour Mitsubishi ecodan power inverter silence), jusqu’à ce qu’un installateur partenaire de la marque arrive à me convaincre qu’une 10 kW serait préférable pour une maison de 2000 avec 100 m² à chauffer et ne quasiment pas solliciter les appoints électriques.

J’insiste donc sur le ballon tampon de 100 L au lieu de 50 (qui s’ajouteront aux 90 litres du PC) car l’inverter ne fait peut-être pas des miracles et je redoute les cycles courts en T°ext douces (pas rares du tout).

Un autre installateur (envoyé par Atlantic) a fait une évaluation de déperditions thermiques : moins de 6 kW ! Il propose donc un modèle 8 kW.

Un autre, partenaire Hitachi, présente deux modèles, une 8 kW et une 11 kW, j’écarte la plus grosse pour étudier le modèle à 8 kW avec une résistance de 3kW (chez Mitsubishi, c’est 6).

Depuis quelques jours, je commence sérieusement à hésiter : est-ce que je reste sur la 10 kW au risque d’être surdimensionné (malgré le tampon de 100L en découplage) ou la 8 kW avec sollicitation des résistances d’appoint pendant les petits matins de maximum 30 jours les plus froids ?

En discutant avec le dernier installateur rencontré, à propos des nouvelles machines qui maintiennent la puissance sans solliciter les résistances électriques jusqu’à -5°, -7° voire encore bien moins, celui-ci m’a fait part de son scepticisme : pas assez de recul sur la durée de vie de ces compresseurs « sur alimentés par retour des gaz» (ça s’apparente à la double combustion ou au turbo d’après ce que j’ai compris). Il me dit qu’il est peut-être préférable de solliciter (de temps en temps) les appoints pour ne pas trop solliciter les compresseurs.

Bon, je m’arrête là, merci d’avoir pris le temps de me lire et surtout …

Merci d’avance pour tous vos avis (aucun point de vue n’est idiot et j’ai appris plein de choses sur ce forum quand j’ai auto installé ma machine).

Après, il faudra bien faire un choix.

Cordialement

Thierry
Thierry34220
Actif
Actif
Messages : 23
Enregistré le : mar. mars 03, 2015 9:03 pm
Localisation : Riols (Hérault)

Re: Nouvelle installation pour PC 96 m², construction 2000.

Message par Thierry34220 »

Re bonjour à tous

Personne au balcon ?

S'il y a ici des connaisseurs de la régulation des Mitsubishi ...

En cas de sur dimensionnement, est-il possible "d'écarter" les consignes de mise en marche et arrêt du CP (différentiel). Les 100L du tampon + 90L du PC et surtout son inertie doivent pouvoir permettre facilement cela, non ?

Sur la mienne (dans l''ouest de l'Hérault à 300m), PAC Monobloc TOR sur BT de 150L en // (pour PC et MC de moins de 50L), j'ai passé le différentiel de 2° à 4° pour allonger les cycles. Le fonctionnement est satisfaisant à toutes les T°ext (loi d'eau avec pente de -0.5°).

Je sais que ces machines sont à variateurs de puissance mais elles finissent bien par s'arrêter... et redémarrer plus tard (avec d'ailleurs une régulation sur le départ paraît-il, ce que j'aime moins)

Au plaisir de vous lire

Bonne journée

Cordialement
Bernardenduro
Assidu
Assidu
Messages : 92
Enregistré le : mar. déc. 27, 2022 10:22 am

Re: Nouvelle installation pour PC 96 m², construction 2000.

Message par Bernardenduro »

Bonjour,

ma maison 110 m² en rdc uniquement de 1999 et plancher chauffant eau en deux zones nuit et jour avec température de consignes différentes,
Les données sont complètes mais pour une bonne estimation cela dépend bien du mode de vie !!
prendre la puissance consommée réelle chauffage seulement (pour moi c’était simple j'etais au gaz de ville et uniquement pour le chauffage et deux plaques).
j ai pris une 5,6 KW sans utiliser la production d’eau chaude (solaire) en mode 0 35°C avec un ballon tapon de 200 litres prévu par l’installateur viessmann disait 100 l Mais au final je ne regrette pas moins de démarrage de la PAC SAUF que j’ai sur isole ce ballon car dans un local non chauffé.
l 'appoint électrique est déconnecté.
Thierry34220
Actif
Actif
Messages : 23
Enregistré le : mar. mars 03, 2015 9:03 pm
Localisation : Riols (Hérault)

Re: Nouvelle installation pour PC 96 m², construction 2000.

Message par Thierry34220 »

Bonjour

Merci pour votre réponse, cela confirme mes craintes du surdimensionnement !

Concernant le mode de vie, comme dit précédemment, occupé par une dame de 92 ans qui chauffe la partie jour à 21°. Une seule zone de chauffage (100 m²) avec un ajustement du débit pour les deux chambres (25 m² à 18° environ). Température constant à cause de la très forte inertie du PC.

Pas de production d'ECS, consommation estimée pour le chauffage : entre 10 et 12000 kWh annuels sur un total de 16000 kWh (tout électrique).

Pour le moment, j'opte pour un modèle 8 kW (et pas 10) avec à ma demande un tampon (en découplage) de 100 litres au lieu des 50 litres préconisés (en plus des 90 litres pour le PC). Ce tampon sera dans le cellier non chauffé. Je verrai par la suite si je renforce son isolation (car il "passera" ses 100 litres en 10 mn maxi et le PC absorbera tout ça).

Les appoints seront peut-être sollicités par grand froid mais avec 10 kW, je crains des cycles courts par T° ext douces malgré l'inverter.

J'ai lu (entre autres) le sujet "je sur dimensionne ou sous dimensionne ?", tout un débat ... qu'il faut trancher en ce qui me concerne.

Encore merci pour votre contribution.
Thierry34220
Actif
Actif
Messages : 23
Enregistré le : mar. mars 03, 2015 9:03 pm
Localisation : Riols (Hérault)

Re: Nouvelle installation pour PC 96 m², construction 2000.

Message par Thierry34220 »

Bonjour Bernardenduro

Je croyais que ce message était parti il y a quelques jours ... loupé ! Pas doué et surtout pas concentré.

Etonné par une si faible puissance, j'ai deux questions :

1. localisation (avec altitude)
2. Température moyenne de chauffe (je suppose que sur plancher chauffant, vous ne faites pas varier beaucoup la consigne sauf si absences longues)

Pour ma part, j'ai deux devis : désinstallation chaudière électrique murale puis installation complète avec BT de 100L, accessoires électriques et hydrauliques, désembouage puis inhibiteur de corrosion ... avec pour chaque modèle "pilotage" sans fil et à distance (via wifi)

Mitsubishi power inverter silence 8 : 13 600€ par un installateur partenaire de la marque qui garantit donc toutes les pièces 5 ans car maintenance annuelle

Hitachi yutaki s 200 (8 kW nominal) : 10 600 €

3000€ de différence mais ... je constate que le groupe extérieur (donc l'évapo) de la yutaki est beaucoup plus petit que ce lui de Mitsubishi

à - 7° : 8 kW de puissance (en thermo) pour la mitsubishi (elle a en plus 2+4 kW d'appoints si nécessaire)
environ 6 kW pour la yutaki de Hitachi (pour un départ d'eau à 45° avec je suppose les 3x1 kW d'appoints)

J'ai peu de retours sur Hitachi mais les données ci-dessus me conduisent à l'écarter.

Pour ne rien cacher, j'hésite encore entre la 8 kW et la 10 ... à cause des températures < 6° par temps fréquemment humide au bord de la Loire donc souvent des dégivrages (une 10 kW givrera moins vite je crois). Quant aux t° douces entre 11 et 17°, l'inverter et le tampon éviteront-ils les cycles courts

Le choix n'est donc pas encore définitif ! Ce n'est pas faute d'avoir potassé le sujet : sur dimensionnement ou sous dimensionnement (la place est limitée pour mettre un tampon de 200L)

Cordialement
Répondre

Retourner vers « Votre installation - Pompes à chaleur »