Etude d'une PAC air/eau en remplacement chaudière fioul (étape préliminaire)

Répondre
petit_gg
Nouveau
Nouveau
Messages : 1
Enregistré le : lun. sept. 14, 2020 9:57 am

Etude d'une PAC air/eau en remplacement chaudière fioul (étape préliminaire)

Message par petit_gg »

Bonjour à tous,


J’habite dans le 77-Seine-et-Marne, dans une maison de 300m2 habitables.
Je suis actuellement équipé d’un plancher chauffant de 150m2 au RDC (hauteur sous plafond = 2m80), et de 6 radiateurs à eau à l’étage (hauteur sous plafond = 2m50).
Ma chaudière fioul est une De Dietrich de 30kW, elle a environ 15 ans, elle est parfaitement opérationnelle et ne m’a jamais fait défaut.
Ma consommation annuelle de fioul est de 3 300 l.
La production d’eau chaude est assurée par un ballon électrique séparé.
Le circuit primaire de la chaudière est réglé sur 75°C, ce qui permet d’alimenter les radiateurs de l’étage qui ne sont pas des radiateurs dits « basse-température ».
Naturellement, le circuit du plancher est régulé pour prendre « ce qu’il faut sans plus » de ces 75°C avec une vanne trois voies.

Mon fidèle chauffagiste qui entretient cette installation depuis qu’il l’a installée il y a 15 ans est venu samedi pour l’entretien annuel habituel et m’a branché sur l’idée de remplacer cette chaudière fioul par une PAC.
Je n’avais pas prévu que l’on en discute, mais bon on en a discuté.
Il m’a tenu un discours commercial très offensif, qu’avec les primes de l’état la note ne serait pas salée, que j’allais faire des économies phénoménales, etc etc…
En discutant un peu technique, son discours m’a rapidement surpris à plus d’un point :

1) Il me dit qu’il faudrait faire une étude pour savoir précisément de quelle puissance j’ai besoin, mais qu’a priori une PAC de 12 KW ferait l’affaire et que même 10 kW seraient peut-être suffisants (!)
Ma chaudière fioul fait 30kW et à aucun moment elle ne m’a paru surdimensionnée à l’usage. Comment une PAC 3 fois moins puissante pourrait suffire ? Par ailleurs (et avant tout !), pourquoi veut-il recalculer la puissance calorique dont la maison a besoin, alors qu’il a déjà fait ce calcul il y a 15 ans et que ce calcul a débouché sur les 30kW de la chaudière fioul qu’il a installé dans la foulée ?

2) Mon abonnement électrique est un abonnement 9KVA (45A). Il me dit qu’il faudra passer en 12KVA (60A) et que ce sera suffisant.
Avec un COP de 3, les 3 KVA (représentent environ 3 kW) sont tout juste suffisants pour alimenter une PAC de 9 KW. Si on parle d’une PAC de 12kW restituée avec un COP de 3, on est bien sur une consommation de 4kW, soit un peu plus de 18 A, n’est-ce pas ? … 45 + 18 = 63. Et donc avec un abonnement de 60A ça va sauter à chaque fois que je voudrais utiliser le reste de la maison au maximum de l’utilisation que j’en fais aujourd’hui, ça me parait logique... Et encore, c’est sans compter la résistance d’appoint et le dégivrage…. Je n'ose imaginer quel abonnement serait nécessaire pour une PAC de 30 kW avec sa résistance complémentaire et son dégivrage.

3) Il me dit que la PAC ne devra pas être branchée sur le tableau électrique, mais sur une ligne « à part », avec son propre disjoncteur. Pensant qu’il parlait du disjoncteur différentiel et ne comprenant pas pourquoi c’était spécial sur une PAC j’ai voulu en savoir plus, mais il est devenu très évasif et manifestement très gêné par la question. En y réfléchissant, je me dis que ce n’est peut-être pas un problème de différentiel, mais un problème de charge (j’ai entendu parler que le compresseur des PAC avaient des très fortes demandes d’ampérage lors de leur démarrage). Auquel cas, la ligne séparée permettrait d’éviter que le disjoncteur du tableau principal de la maison ne saute en dépassant la valeur maximale de l’abonnement (les fameux 45A ou 60A). Sauf que chez moi, ce disjoncteur « de charge » n’est pas dans la maison, mais dans la rue : dans le coffret du compteur. Pour brancher la PAC, il faudrait donc tirer une nouvelle ligne de 60m du garage jusqu'à la rue. C’est pas rien comme détail….

4) Il a « oublié » qu’à l’étage il y a 6 radiateurs qui ne sont pas « basse température ». Et par expérience, je sais qu’ils ne marchent pas du tout avec une eau inférieure à 60°C. Il faut que l’eau soit à 70°C pour que leur fonctionnement soit optimal. Les PAC ne délivre que 50°C ou 55°C. Mon étage ne serait donc pas chauffé avec les radiateurs actuellement en place. Là non plus on ne peut pas parler d’un détail…

J’ai écourté la conversation qui n’a duré que quelques minutes, car je ne l’avais pas fait venir pour ça et j’en avais déjà plein la coupe de ce qui me paraissait être comme un plan royalement foireux..

Voila, je vous ai tout dit de là où j’en suis aujourd’hui.
Je suis on ne peut moins perplexe…..

Merci d'avance pour vos avis avisés, j'ai peut-être oublié des infos pertinentes, naturellement je suis prêt à vous les communiquer ici....
crazymac
Assidu
Assidu
Messages : 41
Enregistré le : dim. nov. 15, 2020 10:22 am

Re: Etude d'une PAC air/eau en remplacement chaudière fioul (étape préliminaire)

Message par crazymac »

Bonjour

En effet tout ceci me parait bien foireux.
Si tu as des radiateurs nécessitant une température élevée ta pac sera loin d’avoir un cop de 3.
J’ai remplacé une chaudière fioul de 42kw par une pac délivrant max 22kw et je trouve qu’elle est surdimensionnée.
PAC Nibe sur nappe 21 Kw, 20 radiateurs fonte pour 300m2
Mich76
Nouveau
Nouveau
Messages : 1
Enregistré le : jeu. avr. 01, 2021 9:02 pm

Re: Etude d'une PAC air/eau en remplacement chaudière fioul (étape préliminaire)

Message par Mich76 »

Hello petit gg,

Quelle est la conclusion de votre étude PAC?
1/ les chauffagistes sont peu compétents en PAC
2/ les chauffagistes tentent de vous refourguer leur PAC en stock
3/ les coûts sont trop élevés, avec risques de pannes
4/ la COP 3 est aventureuse. Au gaz à 5 centimes le kWh, la PAC consommant de l'électricité à 18 centimes a intérêt à fonctionner!
5/ les aides et subventions font augmenter les prix

Comment trouver compétences et prix modérés?
Thierry34220
Actif
Actif
Messages : 11
Enregistré le : mar. mars 03, 2015 9:03 pm
Localisation : Riols (Hérault)

Re: Etude d'une PAC air/eau en remplacement chaudière fioul (étape préliminaire)

Message par Thierry34220 »

Bonjour

Effectivement : plan foireux !

S'il y a possibilité de "doubler" les radiateurs de l'étage, soit en les remplaçant par des plus hauts (et en fonte si possible pour l'inertie), soit en rajoutant ou encore faire des murs chauffant si rénovation nécessaire, on peut éventuellement envisager un chauffage par PAC.

Toutefois, il vaut mieux conserver la chaudière pour appoint les 20 ou 30 jours de grand froid (ça dépend où vous habitez) car le COP s'écroule et si vous dimensionnez plus puissant, alors ce sera surdimensionné pour les T° douces ! (avec les cycles courts qui vont avec malgré la variation de puissance).

Enfin, les pompes à chaleur sont des machines fort complexes qui demandent une régulation "aux petits oignons", le coût d'entretien et des éventuelles réparations peut vite devenir prohibitif et rendre le retour sur investissement inintéressant.

Comme dit plus haut, un installateur compétent doit être : plombier chauffagiste, électricien avec qq compétences en électronique, informatique (cartes, régulation) et bien entendu frigoriste. Commercial ne suffit pas !

Vous avez raison d'être vigilant !

Cordialement
mim67
Nouveau
Nouveau
Messages : 1
Enregistré le : mar. nov. 27, 2012 3:15 pm
Localisation : Alsace prox Obernai

Re: Etude d'une PAC air/eau en remplacement chaudière fioul (étape préliminaire)

Message par mim67 »

Bonjour petit_gg,

ou en es-tu de tes projets de remplacement de ta chaudière fuel ? PAC ou pas ?
Je suis un peu dans la même situation que toi:

- Localisation : Bas-Rhin, Alsace, 2972 DJU en 2020 avec une référence de 20°C, construction de 1973
- Chauffage actuel de 160m2 (toutes les pièces ne sont pas chauffées de la même façon) avec une chaudière fuel de 24 kW, avec 11 radiateurs acier, consommation moyenne de 1500 l/an. Le brûleur Cuenod NC4 est assez récent (10 ans environ), mais la chaudière Schaeffer KT26 date de 1993
- Un appoint non négligeable de bois bûches avec un poële de masse dans le salon, qui chauffe en saison: salon, sàm, tempère la cuisine et un couloir, consommation de bois: 5 à 6 stères/an
- L'ECS est faite avec la chaudière fuel
- La maison est moyennement isolée (20 cm de polyuréthane posé sur la dalle haute dans les combles), murs extérieurs doublés à l'intérieur par du composite 10+40 de polystyrène

Dans un avenir assez proche, j'envisage la fin de vie de ma chaudière FOD...
La question que je me pose: une PAC Air/Eau pourra-t-elle se substituer à la chaudière FOD ? La chaufferie étant assez exigüe, je ne souhaiterais pas conserver cette chaudière.
Pour ce qui est de la PAC:
Mono ou bi-bloc ? Sur quels critères se fait le choix ?
Je suppose qu'il va falloir s'orienter vers une HT, quelles sont les marques réputées en HT ?

J'ajoute que si j'ai envisagé la chaudière pellets, la place nécessitée par le silo de stockage m'a refroidi... Si je peux mettre ce stockage sous la terrasse (surface non isolée et pas complètement fermée) je pourrais ré-envisager cette solution.

Merci de vos lumières, expériences, avis, je prends tout !
M.
Répondre

Retourner vers « Exemples de devis et avis sur les devis - Pompes à chaleur »