Optimisation Température circuit capteur sur NIBE O/O

yo2
Actif
Actif
Messages : 6
Enregistré le : lun. oct. 01, 2007 6:00 pm
Localisation : nantes

Optimisation Température circuit capteur sur NIBE O/O

Message par yo2 »

Je voudrais savoir quelles sont les températures idéales dans le circuit capteur sachant que le delta T est d'environ 5°C ( 8°C - 3°C) ou ( 5°C - 0°C) ou même (3°C- -2°C) je peux régler cela en diminuant le débit dans l'échangeur sur puits grâce à une vanne TA.
merci de vos conseils :roll:

Avatar du membre
nappe phreatique
Resp. Section
Resp. Section
Messages : 2383
Enregistré le : mer. déc. 21, 2005 1:16 pm
Localisation : 63

Re: Optimisation Température circuit capteur sur NIBE O/O

Message par nappe phreatique »

yo2 a écrit :Je voudrais savoir quelles sont les températures idéales dans le circuit capteur sachant que le delta T est d'environ 5°C ( 8°C - 3°C) ou ( 5°C - 0°C) ou même (3°C- -2°C) je peux régler cela en diminuant le débit dans l'échangeur sur puits grâce à une vanne TA.
merci de vos conseils :roll:
Rassurez moi, c'est bien une PAC sur forage vertical et non sur nappe phré (sinon avec un aller à -2°C, c'est la catastrophe assurée)

Bon, je presume que c'est sur forage vertical.

Plus le couple depart/retour est élevé en tempé, meilleur est le COP, donc 3/8 est le mieux dans votre pannel.

Cependant, modifier le débit du circuit capteur ne va pas que modifier les tempé depart retour, mais aussi et surtout le delta T :

Vitesse lente : depart plus froid, retour plus chaud, gros deltaT, COP dégradé si ce deltaT devient vraiment important, mais conso plus faible de la pompe de circulation.

Vitesse rapide : depard moins froid, retour moins chaud, meilleur COP, mais plus grosse conso de la pompe de circulation.

Le compromis de 4/5°C de delta T est a retenir.

Ne surtout pas diminuer un debit artificiellement par une vanne (on dissipe inutilement la puissance par de la perte de charge (frottements)), quand on peut la diminuer par la vitesse du circulateur capteur

Apres, pour une même delta T le couple depart/retou vas baisser petit à petit au cours de la saison de chauffe (au fur et à mesure que la gradiant thermique se creuse autour de la sonde).
-
Amicalement,
François

Double PAC O/O Nibe
http://www.chaleurterre.com/wiki/doku.p ... phreatique

Bureau d’Étude spécialisé dans la rénovation chauffage des grandes demeures.

yo2
Actif
Actif
Messages : 6
Enregistré le : lun. oct. 01, 2007 6:00 pm
Localisation : nantes

re: optimisation Temp débit NIBBE O/O

Message par yo2 »

Si il s'agit bien d'une PAC sur nappe, pourquoi est ce une catastrophe, ce sont les même PAC sur nappe ou sur capteurs.
les Températures dont je parle sont celles du circuit coté PAC , et je régle le débit sur l'autre circuit de l'échangeur celui de la pompe de puits.
la pompe de puits plus le circulateur circuit capteur consomme 4,75 A sous 220v sans limitation de débit soit 6m3.
et 4,39A en limitant le débit à 2,5 M3 soit une pression de 3 bars sur ma vanne TA.
Sinon le puits se vide !!!! par contre le Delta T sur le circuit d'eau du puits augmente avec la diminution du débit entrée 12°C sortie 8°C environ :)

Avatar du membre
nappe phreatique
Resp. Section
Resp. Section
Messages : 2383
Enregistré le : mer. déc. 21, 2005 1:16 pm
Localisation : 63

Re: re: optimisation Temp débit NIBBE O/O

Message par nappe phreatique »

yo2 a écrit :Si il s'agit bien d'une PAC sur nappe, pourquoi est ce une catastrophe, ce sont les même PAC sur nappe ou sur capteurs.
les Températures dont je parle sont celles du circuit coté PAC , et je régle le débit sur l'autre circuit de l'échangeur celui de la pompe de puits.
la pompe de puits plus le circulateur circuit capteur consomme 4,75 A sous 220v sans limitation de débit soit 6m3.
et 4,39A en limitant le débit à 2,5 M3 soit une pression de 3 bars sur ma vanne TA.
Sinon le puits se vide !!!! par contre le Delta T sur le circuit d'eau du puits augmente avec la diminution du débit entrée 12°C sortie 8°C environ :)

Aie !!

Si le circuit intermediaire d'eau glycolé tourne avec des valeur de températures de 3 et -2 (ce que vous dites sur le premier post), on risque de geler l'échangeur externe (pas celui de la PAC).

Avec un couple glycole à 3°C /-2°C, je suis tres surpris que la tempé coté circuit eau de nappe phré soit de 8°C / 12 °C (soit env 10°C de delta T entre chaque flux dans l'échangeur, enorme !!).

Avec une tempé négative sur la boucle glycolée, vous risquez de prendre en glace l'échangeur coté eau de nappe.

Il faut respecter les débits nominaux coté eau glycolé et coté eau de nappe pour rester dans les clous "thermiques". Les deux bouclent doivent etre décalées au maximum de 2°C (12-8°C pour la nappe phré et 8-4°C pour le glycol), sinon, il y a un pb de débit, ou d'échangeur (trop petit, qui doit alors compenser par un énorme delta T)

Au fait, c'est quoi comme modele ? (1140 ou 1330 ?)

Dans tous les cas, il faut en dire plus, car cette installation ne me semble pas fonctionner dans les règles de l'art !
-
Amicalement,
François

Double PAC O/O Nibe
http://www.chaleurterre.com/wiki/doku.p ... phreatique

Bureau d’Étude spécialisé dans la rénovation chauffage des grandes demeures.

Avatar du membre
nappe phreatique
Resp. Section
Resp. Section
Messages : 2383
Enregistré le : mer. déc. 21, 2005 1:16 pm
Localisation : 63

Re: re: optimisation Temp débit NIBBE O/O

Message par nappe phreatique »

yo2 a écrit :Si il s'agit bien d'une PAC sur nappe, pourquoi est ce une catastrophe, ce sont les même PAC sur nappe ou sur capteurs.
les Températures dont je parle sont celles du circuit coté PAC , et je régle le débit sur l'autre circuit de l'échangeur celui de la pompe de puits.
la pompe de puits plus le circulateur circuit capteur consomme 4,75 A sous 220v sans limitation de débit soit 6m3.
et 4,39A en limitant le débit à 2,5 M3 soit une pression de 3 bars sur ma vanne TA.
Sinon le puits se vide !!!! par contre le Delta T sur le circuit d'eau du puits augmente avec la diminution du débit entrée 12°C sortie 8°C environ :)

Aie !!

Si le circuit intermediaire d'eau glycolé tourne avec des valeur de températures de 3 et -2 (ce que vous dites sur le premier post), on risque de geler l'échangeur externe (pas celui de la PAC).

Avec un couple glycole à 3°C /-2°C, je suis tres surpris que la tempé coté circuit eau de nappe phré soit de 8°C / 12 °C (soit env 10°C de delta T entre chaque flux dans l'échangeur, enorme !!).

Avec une tempé négative sur la boucle glycolée, vous risquez de prendre en glace l'échangeur coté eau de nappe.

Il faut respecter les débits nominaux coté eau glycolé et coté eau de nappe pour rester dans les clous "thermiques". Les deux bouclent doivent etre décalées au maximum de 2°C (12-8°C pour la nappe phré et 8-4°C pour le glycol), sinon, il y a un pb de débit, ou d'échangeur (trop petit, qui doit alors compenser par un énorme delta T)

Au fait, c'est quoi comme modele ? (1140 ou 1330 ?)

Dans tous les cas, il faut en dire plus, car cette installation ne me semble pas fonctionner dans les règles de l'art !
-
Amicalement,
François

Double PAC O/O Nibe
http://www.chaleurterre.com/wiki/doku.p ... phreatique

Bureau d’Étude spécialisé dans la rénovation chauffage des grandes demeures.

Avatar du membre
nappe phreatique
Resp. Section
Resp. Section
Messages : 2383
Enregistré le : mer. déc. 21, 2005 1:16 pm
Localisation : 63

Re: re: optimisation Temp débit NIBBE O/O

Message par nappe phreatique »

yo2 a écrit :Si il s'agit bien d'une PAC sur nappe, pourquoi est ce une catastrophe, ce sont les même PAC sur nappe ou sur capteurs.
les Températures dont je parle sont celles du circuit coté PAC , et je régle le débit sur l'autre circuit de l'échangeur celui de la pompe de puits.
la pompe de puits plus le circulateur circuit capteur consomme 4,75 A sous 220v sans limitation de débit soit 6m3.
et 4,39A en limitant le débit à 2,5 M3 soit une pression de 3 bars sur ma vanne TA.
Sinon le puits se vide !!!! par contre le Delta T sur le circuit d'eau du puits augmente avec la diminution du débit entrée 12°C sortie 8°C environ :)

Aie !!

Si le circuit intermediaire d'eau glycolé tourne avec des valeur de températures de 3 et -2 (ce que vous dites sur le premier post), on risque de geler l'échangeur externe (pas celui de la PAC).

Avec un couple glycole à 3°C /-2°C, je suis tres surpris que la tempé coté circuit eau de nappe phré soit de 8°C / 12 °C (soit env 10°C de delta T entre chaque flux dans l'échangeur, enorme !!).

Avec une tempé négative sur la boucle glycolée, vous risquez de prendre en glace l'échangeur coté eau de nappe.

Il faut respecter les débits nominaux coté eau glycolé et coté eau de nappe pour rester dans les clous "thermiques". Les deux bouclent doivent etre décalées au maximum de 2°C (12-8°C pour la nappe phré et 8-4°C pour le glycol), sinon, il y a un pb de débit, ou d'échangeur (trop petit, qui doit alors compenser par un énorme delta T)

Au fait, c'est quoi comme modele ? (1140 ou 1330 ?)

Dans tous les cas, il faut en dire plus, car cette installation ne me semble pas fonctionner dans les règles de l'art !
-
Amicalement,
François

Double PAC O/O Nibe
http://www.chaleurterre.com/wiki/doku.p ... phreatique

Bureau d’Étude spécialisé dans la rénovation chauffage des grandes demeures.

yo2
Actif
Actif
Messages : 6
Enregistré le : lun. oct. 01, 2007 6:00 pm
Localisation : nantes

Message par yo2 »

Il s'agit d'une 1240 12.2S avec ECS , ce matin avec 0°C dehors je suis à (3°C 7°C) coté circuit capteur. La question est: si je diminue le débit coté puits ces valeurs changent rapidement elle vont rapidement vers le 0°C, quelle est l'influence sur le COP, énorme importante ,sensible, faible, insignifiante........j'aimerai avoir l'avis d'un expert....merci :)

Avatar du membre
nappe phreatique
Resp. Section
Resp. Section
Messages : 2383
Enregistré le : mer. déc. 21, 2005 1:16 pm
Localisation : 63

Message par nappe phreatique »

yo2 a écrit :Il s'agit d'une 1240 12.2S avec ECS , ce matin avec 0°C dehors je suis à (3°C 7°C) coté circuit capteur. La question est: si je diminue le débit coté puits ces valeurs changent rapidement elle vont rapidement vers le 0°C, quelle est l'influence sur le COP, énorme importante ,sensible, faible, insignifiante........j'aimerai avoir l'avis d'un expert....merci :)
Salut,

3/7°C sur circuit glycolé pour une PAC sur nappe phré, c'est déja assez bas, mais c'est correct, et sans risque de prise en glace pour l'echangeur (pour l'exemple, j'ai 9/13,5 sur mon circuit glycolé, et 1,5°C de plus sur le circuit eau de nappe phré).

Il ne faut surtout pas diminuer le débit coté eau de nappe phré, la marge étant assez faible.

Pour le COP, en ordre de grandeur, toutes choses égales par ailleurs, on perd environ 1 point de COP pour 10°C de perdu coté circuit eau glycolé, donc 0,1 point de COP par degré perdu. C'est pas négligeable !

Une PAC 1240 12.2S fait 12,5 kW, il lui faut un débit de 2,3 m3/h (circuit capteur comme circuit eau de puits). Je serais curieux de connaitre la puissance de la pompe à eau, car avec 3 bars pour un débit de 2,5 m3/h, c'est un surdimensionnement considérable.

La perte de COP à cause de cette pompe à eau trop puissante est probablement de l'ordre de 0,5 point encore :evil: :cry:

Encore une installation avec du super matos, mais montée en dépit du bon sens, et qui du coup a un COPA sans doute pas vraiment meilleur qu'une aéro. :evil: :evil:

Maintenant, il faut retravailler cette install' pour lui permettre de develloper tout son potentiel.
-
Amicalement,
François

Double PAC O/O Nibe
http://www.chaleurterre.com/wiki/doku.p ... phreatique

Bureau d’Étude spécialisé dans la rénovation chauffage des grandes demeures.

AlFredoG
Nouveau
Nouveau
Messages : 4
Enregistré le : ven. oct. 15, 2010 2:30 pm

Message par AlFredoG »

Bonjour,

Je m'interroge pour ce qui est d' un capteur horizontal, car je suis dans le même cas au minimum du fonctionnement hivernal avec un départ de -2°C pour un retour de 3/4 °C. Et j'ai effectivement la nourrice extérieure qui gèle...

Est ce grave ?

Merci.

Avatar du membre
nappe phreatique
Resp. Section
Resp. Section
Messages : 2383
Enregistré le : mer. déc. 21, 2005 1:16 pm
Localisation : 63

Message par nappe phreatique »

AlFredoG a écrit :Bonjour,

Je m'interroge pour ce qui est d' un capteur horizontal, car je suis dans le même cas au minimum du fonctionnement hivernal avec un départ de -2°C pour un retour de 3/4 °C. Et j'ai effectivement la nourrice extérieure qui gèle...

Est ce grave ?

Merci.
Sur un capteur horizontal, ces valeurs thermiques au pire de l'hiver sont parfaitement conformes (-2°C en sortie PAC et deltaT de 5°C départ/retour : très bien), ne vous inquiétez pas.
-
Amicalement,
François

Double PAC O/O Nibe
http://www.chaleurterre.com/wiki/doku.p ... phreatique

Bureau d’Étude spécialisé dans la rénovation chauffage des grandes demeures.

ckronos
Actif
Actif
Messages : 10
Enregistré le : mer. sept. 15, 2010 6:14 pm

Message par ckronos »

Et concernant le gel de la nourrice, est-ce normal?

La nourrice doit-elle obligatoirement se trouver dans un regard?

Avatar du membre
VincentN
Modérateur
Modérateur
Messages : 3920
Enregistré le : mar. févr. 12, 2008 12:25 am
Localisation : Yvelines

Message par VincentN »

ckronos a écrit :Et concernant le gel de la nourrice, est-ce normal?
Si le fluide qui circule dans le capteur est négatif c'est normal d'avoir du givre sur la nourrice.
Normalement, la nourrice départ doit givrer avant et plus que la nourrice retour puisque, entre-temps, le fluide s'est réchauffé dans le sol.
Mais au plus fort de l'hiver il n'est pas rare de voir les 2 geler.
ckronos a écrit :La nourrice doit-elle obligatoirement se trouver dans un regard?
Pour y accéder c'est mieux ! Et la laisser à l'air libre c'est s'exposer à des pertes supplémentaires et aux chocs éventuels.
Le top c'est de les mettre dans un regard et de les recouvrir par un isolant qui supporte l'humidité.
Donc pas de LDV ou LDR mais du polystyrène (découpé pour épouser au mieux les nourrices) ou de la mousse polyuréthane expansive injecté dans un plastic (en faisant une forme qui permet de retirer le bloc).

ckronos
Actif
Actif
Messages : 10
Enregistré le : mer. sept. 15, 2010 6:14 pm

Message par ckronos »

Merci pour ces infos.
:arrow: Ce week end je devrais avoir à dispo un mini pelle, donc à défaut d'avoir la PAC... je vais commencer le terrassement de la chambre des nourrices. :wink:

Avatar du membre
VincentN
Modérateur
Modérateur
Messages : 3920
Enregistré le : mar. févr. 12, 2008 12:25 am
Localisation : Yvelines

Message par VincentN »

ckronos a écrit :Merci pour ces infos.
:arrow: Ce week end je devrais avoir à dispo un mini pelle, donc à défaut d'avoir la PAC... je vais commencer le terrassement de la chambre des nourrices. :wink:
:shock: la chambre des nourrices :shock: Mini-pelle :shock:
Elles ont quelle taille tes nourrices ???

AlFredoG
Nouveau
Nouveau
Messages : 4
Enregistré le : ven. oct. 15, 2010 2:30 pm

Message par AlFredoG »

nappe phreatique a écrit : Sur un capteur horizontal, ces valeurs thermiques au pire de l'hiver sont parfaitement conformes (-2°C en sortie PAC et deltaT de 5°C départ/retour : très bien), ne vous inquiétez pas.
OK ben merci bien et me voilà rassurré... j'avais un peu peur d'avoir trop enfoui mes circuits de captage car je lis bien souvent que c'est 80 cm et les miens sont au minimum à 1 m et au maximum vers 1m30... je me demandais si à cette profondeur la récupération de calories n'était pas moindre qu'à 80 cm
ckronos a écrit : La nourrice doit-elle obligatoirement se trouver dans un regard?
Personnellement, j'aurais préféré que l'installateur me les positionne contre le mur intérieur du garage afin d'éviter le problème de gel justement... et compenser la perte de disons 2,5 m (distance mur garage/regard nourrice) X 4 boucles X 2 (aller retour boucle) = 20 m de captage par une boucle en plus.
M'enfin bon c'est comme ça... c'est trop tard... on ne pense jamais assez les choses avant de commencer surtout lorsque l'on est pas de la partie...

Répondre

Retourner vers « Section NIBE/ALPHA INNOTEC »